Warcraft 3 - FT
Warcraft 3
Frozen Throne
Combats warcraft III
Choisir sa race
Jouer les elfes
Jouer orcs
Jouer undead
Jouer humains
Héros Orcs
Héros Humains
Héros Undeads
Héros Elfes
Morts-vivant en FFA
Langage Battle Net
Cheat codes war3 & FT
Forum
Stratégies War3
Guide Warcraft 3
Guide elfes warcraft 3
Match-ups War3
Trucs Battle Net
Jeu d'équipe 2v2
Conseils & stratégies
Astuces Warcraft 3
Télécharger bonus
Télécharger cartes
Covers & wallpapers
Keycraft - Lancraft
Replays Warcraft 3
Map DOTA
Histoire warcraft
Monde de warcraft
Chute d'Azeroth
Conseil des ombres
La maîtrise des forces
Clans de la Horde
Alliance de Lordaeron


Vous êtes ici : WGPower » Warcraft » Warcraft - Les Sentinelles et la longue veille


Les Sentinelles et la Longue Veille

Après le départ de leurs cousins, les Elfes de la nuit se consacrèrent de nouveau à la défense de leur terre enchantée. Les druides, sentant approcher de nouveau l'heure de l'hibernation, se préparèrent à dormir en laissant derrière eux leurs familles et leurs proches. Tyrande, qui était devenue Grande Prêtresse d'Elune, demanda à son amour de toujours, Malfurion, de ne pas la quitter pour le Rêve d'émeraude d'Ysera. Mais Malfurion, lié par pacte d'honneur à entrer dans le monde onirique, dit adieu à la Prêtresse et jura qu'ils ne seraient jamais séparés aussi longtemps qu'ils resteraient fidèles à leur amour.

Tyrande, laissée seule pour protéger Kalimdor contre les dangers du nouveau monde, assembla une puissante force de combat parmi ses soeurs elfes de la nuit. Ces guerrières sans peur et bien entraînées se dévouèrent à la défense de Kalimdor et prirent le nom de Sentinelles. Bien que préférant patrouiller seules dans les forêts d'Ashenvale, elles avaient beaucoup d'alliés sur lesquels compter en cas d'urgence.

Le demi-dieu Cenarius resta aux alentours du mont Hyjal. Ses fils, connus sous le nom de Gardiens du bosquet, continuaient à surveiller les terres des Elfes de la nuit et aidèrent souvent les Sentinelles à maintenir la paix sur la contrée. Même les filles timides de Cenarius, les Dryades, furent de plus en plus souvent visibles.

Bien qu'occupée par la garde d'Ashenvale, Tyrande souffrait tout de même de l'absence de Malfurion à ses côtés. Tandis que les siècles interminables du sommeil des druides passaient, elle commença à redouter de plus en plus une nouvelle invasion démoniaque. Elle ne pouvait se débarrasser de la sensation que la Légion ardente était peut-être toujours proche, au-delà du Grand Néant céleste, attendant l'heure de leur revanche sur les Elfes de la nuit et le monde d'Azeroth.
Retour à l'histoire de Warcraft